Nelson Dialect & Rrobin – Galant Party

Une salle, deux ambiances. Ce 25 janvier, du côté du Périscope, Lyon a rendez-vous avec Galant Records. Au programme, la présentation de deux des premières sorties du jeune label. On the left corner, Nelson Dialect, MC australien aux boom-baperies de haut niveau. On the right corner, Rrobin, beatmaker futuriste et sa dreamteam de kickeurs frenchies. Présentation.

On ne va pas se mentir, niveau rap australien on est un peu à la ramasse. A part le booty d’Iggy, on ne connait pas grand chose. C’est donc avec plaisir qu’on est parti à la rencontre du fameux Nelson. Ha ha. Tombé dans la marmite dès son plus jeune âge, il a vite impressionné ses compatriotes et s’est rapidement fait un nom dans le milieu HH aussie. Charbonneur, il collabore avec énormément de monde et en profite même pour traverser quelques océans.

Un de ses acolytes préféré est le producteur Must Volkoff, originaire de Melbourne et qui le fournit en boucle chiadées. Leur projet collaboratif Magnetism sorti cet été est sacrément bien fichu. Dialect a également profiter de ses études aux US pour établir des connexions du côté de la grosse pomme et matcher notamment avec le prodo Ray West. Ils sortiront entre autres le track 2 Trains with the 7, track planant au possible accompagné d’un bouquin de poèmes et d’un très beau clip.

Mais revenons à nos lyonnaiseries. L’EP Opera House qui sort donc chez Galant est cette fois une collaboration avec le beatmaker danois Architech. Le titre renvoie habilement à une autre collaboration entre un architecte danois et l’Australie. Pour l’avoir écouté, on peut vous dire que vous feriez bien d’y tendre une oreille aussi. On y retrouve un son jazzy et chaud (spéciale mention à Don’t Trip et sa prod smooth à souhait), un boom-bap classique mais parfaitement réalisé. Et le petit clin d’oeil au sample du Peur Noire d’Ox est le genre de bonus qui nous fait bien plaisir. Pas de révolution sonore au programme donc, mais six titres bien ficelés qui vous feront vous casser la nuque bien comme il faut.

Pour le reste de la soirée, on traversera aussi bien les océans physiques que musicaux. Car la came que nous fournit Rrobin est loin du rap new yorkais classique. Il est plutôt du genre à triturer ordis et claviers pour nous sortir des productions aux confins de la house, du breakbeat et du rap. Dealer de Grems depuis 5/6 ans maintenant, il a collaboré activement à son dernier opus Sans Titre 7 et vient de sortir son premier album à lui, Déluge.

Un déluge de MCs pour commencer. Grems, C.Sen, Starlion, Iraka, Hedi Yusef, Spoek Mathambo… Une guestlist à faire rougir les Bains Douches. Et un déluge de beats foutraques, minimalistes, un peu décalés et pourtant claquant bien comme il faut. Déluge, ce sont 13 titres et autant de propositions, de recherches, d’explorations. Si bien qu’on aurait même pas dit non à quelques respirations instrumentales pendant l’album afin de laisser toute place à l’orfèvre. On a donc hâte de découvrir ça sur scène d’autant qu’il sera accompagné de quelques acolytes présents sur son disque : Iraka, le Jouage et Elea Brazz.

Tu veux le bonus ? En ouverture, le cuisto lyonnais Zajazza te prépare quelques antipasti au groove tout frais. Et cela tombe bien, car cela fait un moment que l’on voulait vous parler de ses superbes vidéos « Sampling Is Beautiful ». Le concept est simple : il tire de la programmation mensuelle du Périscope des samples, qu’il utilisera ensuite pour créer une prod originale. Toujours agréable de rentrer dans la cuisine du chef pour voir la magie opérer.

Tu veux le double bonus ? On t’offre des places pour la soirée amigo ! Rendez-vous sur notre page Facebook, like le post et tag le poto qui va t’accompagner à la soirée dans les commentaires. La Galanterie n’est jamais finie !


T'en veux plus?