SUB:STANCE – Le Retour de Scuba

Il y a maintenant 10 ans, Scuba démarrait les incroyables soirées SUB:STANCE au Berghain. Pendant cinq années, Paul Rose (a.k.a. Scuba) et Paul Fowler (a.k.a. Paul Spymania) construisirent un pont entre deux scènes cruciales de la musique électronique : la scène dubstep anglaise d’un côté, portée par des Burial, Skream ou Untold, et la techno berlinoise de l’autre. Ces soirées ont ouvert cette grande institution du clubbing à des esthétiques qui lui étaient auparavant étrangères et ont ainsi pu y faire jouer un grand nombre d’artistes pour la première fois.

Résidence à New-York et soirées tout autour du monde, SUB:STANCE a eu un vrai impact sur la musique électronique avant de clore le chapitre en beauté en juillet 2013 pour une énorme sauterie au Berghain et Panorama Bar, pile cinq ans après la première du nom. Un sevrage de cinq ans sans substance aura ensuite lieu avant que l’on voit aujourd’hui le retour en force de Scuba & co au travers de trois sorties immanquables.

En effet, les prochaines semaines se verront bien occupées par ses sorties. Le 19 octobre, d’abord avec une version remasterisée du premier album de Scuba, « A Mutual Antipathy », accompagnée des remixes de 2008 signée par des gens comme Marcel Dettmann ou Surgeon. Le petit bonus, c’est aussi un track inédit produit avec le prodige Amp Fiddler.

Plus inédite, « SUB:STANCE in Retrograde » est une collection de tracks inédits produits entre 2008 et 2010 par Scuba. Ces morceaux rendent compte de la période d’incubation du dubstep et des explorations soniques de Scuba, notamment en termes de drum pattern et de textures. Espaces vides, synthés indus, échos en pagaille, percussions intenses, on retrouve ici le parfait croisement entre Berlin et Londres. Rendez-vous le 2 novembre.

Enfin le 23 novembre, sortira « Sounds of Substance », une compilation digitale regroupant à la fois des morceaux inédits et sortis seulement en vinyles de la part des figures les plus emblématiques de la musique électronique de l’époque : Mala, Skream, Scuba, Untold, TRG (a.k.a. Cosmin TRG), Vex’d, etc… Un véritable documentaire de la musique underground de cette période, donc.


T'en veux plus?