Playlist – Bachar Mar-Khalife

Bringueur à l’oreille pointue, le Paperboy est une espèce qui évolue dans un hangar, à Confluence. Pour se sentir à l’aise, dans sa tanière fraiche et brute, un fond sonore avec morceaux en tous genres, ne cesse d’être diffusé tout au long de la journée. Les Paperboys n’ont pas les oreilles qui somnolent. Une plongée dans les tréfonds de leur playlist vous sera régulièrement servie.

Qu’on se le dise, Bachar Mar-Kalife est arrivé mieux que personne, avec son album Ya Balad sorti en 2015 chez InFiné, à transmettre la déchirure d’un exil et l’espoir de tout un pays en guerre. Mahmoud Darwish Bachar Mar-Khalifé, 36 ans, a fui la guerre du Liban avec ses parents quand il en avait 6. Sa musique est un concentré d’amour mélangé à un univers traditionnel, de percutions et de piano. Ses morceaux énergiques composés aussi de doux moments de silences, plongent les oreilles attentives dans une balade poétique et douloureuse.

 

bmk

 

Nos sourcils se froncent facilement, quand de sa voix éraillée, profonde, Bachar interprète dans sa langue natale, un chant de manifestation emblématique du printemps arabe. Dans son deuxième album, Who’s gonna get the ball from behind, sorti en 2013, le titre Marea Negra reprend les paroles d’un poète syrien, Ibrahim Qashoush, qui chantait contre le régime « il est temps que tu dégages Bachar » . Il fut retrouvé mort, les cordes vocales arrachées.

« Sans doute avons-nous besoin aujourd’hui de la poésie, plus que jamais. Afin de recouvrer notre sensibilité et notre conscience de notre humanité menacée et de notre capacité à poursuivre l’un des plus beaux rêves de l’humanité, celui de la liberté. »

 

 


T'en veux plus?