JOUR & NUIT FESTIVAL

Du côté de Grenoble, le coup d’envoi de la saison culturelle prend chaque année la forme du Jour & Nuit Festival de la Belle Électrique. Cette année, la Belle a mis les petits plats dans les grands et le festoche s’annonce un peu comme le premier coup de sifflet de Nestor Pitana le 15 juillet dernier: le début d’une série de très bons moments.

Première chose, ce ne sont pas deux mais bien trois scènes qui seront là cette année. Et oui monsieur, et oui madame. En effet, la Belle ouvre la scène Backstage, qui n’est rien d’autre que son garage. T’as vu venir le coup? Cette scène sera dédiée au rock et au garage. Ca commence d’ailleurs très fort dès le vendredi avec notamment deux dragsters de l’écurie Born Bad Records: J.C. Satan et Vox Low. Le lendemain élargira l’horizon avec l’énergie puissante de Dätcha Mandala mais aussi Delgrès, groupe guadeloupéen au son inédit: du chant en créole sur fond de blues rock bien crado. Un ovni à découvrir absolument!

Côté Esplanade, la scène extérieure, on accueillera du sacré beau monde. Vendredi et samedi seront dédiés à la house avec notamment Octo Octa, Konstantin Sibold, Orpheus The Wizard et San Proper. Ce genre de petit line-up pointu ce qu’il faut qui te fout déjà des fourmis dans les guiboles. Le dimanche s’ambiancera en mode chillance avec des sets plus orientés soul, funk et « musiques du monde » avec notamment Franck Descollonges, boss du label hautement recommandable Heavenly Sweetness.

Cela va de soi, la Belle vous invitera aussi dans sa redoutable salle. Vendredi, ambiance électro matinée de vibes mondiales avec le local Nikitch mais aussi les folies Tshegue et Dengue Dengue Dengue. Samedi, on sera dans la pop et le rock’n’roll avec notamment Warhaus, Inuit et Tample. Pour finir en beauté dimanche, on aura le Bateau Ivre et surtout Monsieur le Maire de Grenoble, a.k.a. The Hacker pour un set spécial Italo Disco qui promet de réchauffer les coeurs et les bassins.

Ha oui, au fait, on a oublié de vous dire. Vous voyez tout le programme mentionné plus haut? ET BIEN IL EST PUTAIN DE GRATUIT MA GUEULE!!! Et oui. Seules deux soirées électro sont payantes lors du festival. Si c’est pas de la balle à ailettes ça, je ne sais pas ce que c’est. D’ailleurs, dans ces deux « petites » soirées électro, tu ne retrouveras rien de moins que, en vrac, Ben UFO, Call Super, Chloé, Midland ou Octave One. Ce genre de petites sauteries bien ficelées.

Bon, on résume. Trois jours. Trois scènes. 90% du festival gratuit. Des têtes d’affiches et des petits groupes qui envoient. Deux nuits techno à couper le souffle. Du rock, du punk, de blues de gwada, de l’électro-afro-punk, de la house bien chaude… Pour la faire courte, Météo France prévoit une avalanche de bonne vibes du côté de la Belle le weekend du 7 au 9 septembre. Et tu sais quoi, comme si ce n’était pas déjà assez cool, on vous fait gagner des places pour les soirées payantes. Si avec ça tu n’as pas le smile, on ne sait plus quoi faire…


T'en veux plus?