Samedi soir, c’était Manoir

Paperboys

 

Faut l’avouer, en habitant à Garibaldi, c’est pas tous les week-ends qu’on a l’occasion de faire des soirées de fou à 30 secondes de chez soi. Alors quand ça arrive, on profite.

 

image

 

Les organisateurs de la grande sauterie ‘This Is Manoir’ avaient fait les choses en grand pour leurs adieux à ce lieu incroyable. Sur deux soirs, l’appart (en vrai ça ressemble pas vraiment à là où tu crèches) a été converti en lieu de culture, dans ce que ce mot a de meilleur.

 

Paperboys

 

Primo, de la peinture (et beaucoup d’autres choses) plein les murs (et le sol), avec quelques noms qui font la petite fierté de notre capitale des Gaules : THTF, Richard Bellia, Poter, Jüne Pla, Azed, Quetzilla, Ready Made France et de nombreux autres qu’on n’oublie pas.

 

Paperboys

 

Une véritable expo (sauf que tu peux boire des canons, fumer ta clope et marcher dans le sens que tu veux) dans chaque pièce à l’intérieur mais aussi sur toutes les façades extérieures. On en a pris plein les mirettes.

 

Paperboys

 

Deuxio, du très très bon son… Si on est venu uniquement le samedi pour le ‘Manoir Club’, on peut dire que nos esgourdes ont apprécié et que ça a beaucoup shazamé. Un début de soirée signé Jool en mode disco/funk comme on adore, l’enchaînement de Thomas B avec un gros set plus 80’s et des morceaux incroyables (dans le sens littéral : il est difficile de croire à leur existence) et un final (pour votre serviteur que ses vieilles jambes n’ont porté que jusqu’à 3h et des brouettes) avec de la grosse deep house à base de claps et de claviers chaleureux distillée par Jool (avant que Pülpe & Geronimo prennent le relai).

 

image

Photo by Swii

Tertio, et c’est sûrement une conséquence des deux premiers points, une superbe ambiance avec des gens ouverts et à la cool. Que ce soit sur le dancefloor, à côté du bar ou en haut à se déhancher sur des compact discs des 90’s (Tarkan côtoyant Gala, les Spice Girls ou Roméo et Juliette), l’heure était aux sourires et à la rigolade.

 

image

Photo by Swii

 

Alors ouais, y’a peut-être pas beaucoup de soirées vers Garibaldi, mais si elles sont toutes aussi cool, ça me va.

 

paperboys

 

PS : Un grand merci à l’orga, aux artistes et à toutes les personnes ayant contribué à la réussite de la soirée. Les photos illustrant l’article ont été récupérées sur les réseaux sociaux ou envoyées par des amis donc si vous voulez qu’on les enlève, dîtes-nous, y’a pas de souci. Les morceaux postés sont les fruits de la shazamance intensive durant les sets de haute volée qui nous ont été proposés.

 

paperboys

T'en veux plus?