Première Dent pour Cartes Records

Il y a quelques jours, la boite noire du Terminal accueillait une petite fiesta des familles – et c’est le cas de le dire –  aux couleurs d’une commémoration joyeuse ; celle du premier vendredi de la Cartes Records Family dans le cadre de leur résidence au club.

 

 

Cartes Records? Certains connaissent bien, d’autres en ont déjà entendu parler au moins une fois dans leur vie. Peut-être même que tu ne connais pas, mais on ne te blâmera pas, promis. Alors faisons nos jeux : Cartes Records est un collectif créé l’année dernière par un brelan gagnant composé de 3 passionnés de musiques électroniques. Les membres du collectif nous proposent depuis plus de 12 mois maintenant un concept fort, soutenu par l’ambition de grandir et de se développer à long terme. Cartes Records est une équipe dont les membres ont des univers musicaux variés. Une large panoplie de la musique électronique est donc mis à l’honneur par le groupe, et cette complexité artistique est soigneusement rangée par des compartiments, qui ne sont rien d’autre que des… cartes.

Ainsi la Carte Sim, peut-être leur pêché mignon, regroupe la minimal et ses variantes, la micro et l’électro. Jeu de mot révélateur validé, c’est Amaury, fondateur, qui s’en charge, accompagné de mid un des prometteurs artistes de l’écurie. Cette section se traduit par du produit claquant, rebondissant et pétillant à l’image de ce que peuvent nous balancer les talentueux DJs roumains.

La Carte d’Amour se concentre de son coté sur les énergies bucoliques, teintées de groove, de funky mooves et de sensualité. Vous l’avez compris, c’est dans cette couleur que la house music est expérimentée sans relâche, accompagnée de son compère le disco. Le chimiste à la tâche est l’artiste Nofraje, un fada de disques dont les références musicales gravitent entre french touch, disco nigérienne et sudaf ou soul music. Tant d’inspirations rendent multi-facettes le visage de cette Carte épicée.

La Carte Son est quant à elle plus sombre, représenté par l’artiste lyonnais Øbsxcur, réel explorateur musical des temps modernes. C’est un condensé de nombreuses inspirations technoïdes acidulées et impactantes. Son but premier est de nous transcender au rythme des kicks percutants et des synthé envoutants et sur une haute cadence de pas, recherchant dans la démarche un voyage à la fois introspectif et collectif.

Enfin, la dernière, et pas la moindre puisqu’elle écarte le mauvais sort, la Carte Chance. Elle est associée à l’artiste baroudeur Noah, sous l’alias Parti Pris, qui divague ici et là, en quête d’une cause artistique fondée : celle de se produire en Angleterre (où il réside actuellement), en Suisse ou en Italie. Cette section se veut une boite éclectique dans laquelle se range maints tours de passe-passe, tel le chapeau magique d’où s’échappe le lapin blanc. Lapin blanc aux touches house, disco, funk, italo, électro et même break ; une belle invitation à l’odyssée. 

 

Basé sur un réel esprit familial, Cartes Records souhaite développer son activité sur plusieurs plans: le management d’artistes d’abord, puisque ce sont eux qui créent par leur entité l’essence même du collectif. En sus des artistes mentionnés auparavant, on peut encore citer Crowd Control ou encore Shell qui vient de rejoindre les rangs de la team. La production, logiquement, est aussi une des priorités : c’est par le résultat du travail de tous ces artistes évoqués que l’ADN est constitué. Et quel travail ! Cartes Records a déjà sorti pour nous faire saliver deux EP digitaux ‘officieux’: l’un sur la Carte Son, People Fade Away produit par Øbsxcur, et l’autre sur la Carte Chance de Parti Pris, Space Rider EP. Le premier maxi officiel, toujours en digital, est sorti le 7 décembre dernier. On y retrouve 3 tracks de mid, Albertö et Lïche (tous originaires de Nantes et ses environs). Ce various est donc fait avec un assaisonnement minimaliste et scintillant, rappelant la sauce des missiles envoyés par les 3 personnages dans leur collectif respectif Boreal et Les Sets de Plage.

Un autre EP Cartes Records, Invitation to a Better Place, est prévu sur la Carte d’Amour pour la rentrée 2019, où on retrouvera Simon Blondeau a.k.a Crowd Control, fondateur des très remarquées Happiness Therapy que tout gone électro connait. Et cette fois-ci le collectif voit les choses en grand en pressant leur premier disque ! Hâte de l’avoir dans le bac. Calez le 31 janvier dans vos agendas, c’est release party prévu au Super 5

Autres petites douceurs proposées par l’équipe : des publications de stream live comme ceux du Super 5 et de podcasts, présentés par des Cartes Postales diverses et variées. Elles puisent leur inspiration des voyages à travers le globe : de Madagascar à Chicago en passant par Cuba. Afin de subvenir à nos besoins noctambules primaires, Cartes Records s’efforce également d’organiser des événements récurrents où leurs artistes résidents se donnent à coeur joie de nous faire découvrir leur univers ; avec un (ou plusieurs) invité qui vient généralement compléter le plateau. Ben Balance pour sa première en France est le dernier invité en date. Cette fameuse première main de la résidence fêtée au Terminal donc, dans un bon esprit coubertin, durant laquelle des plaques de qualité ont été posées ! On regarde le résultat authentique par le biais des objectifs amateurs des appareils photos jetables dispos pendant la soirée.

 


T'en veux plus?