Pas que de la Comédie à l’Odéon

11

Le saviez-vous ? La Comédie Odéon, théâtre du quartier Grolée, occupe un lieu historique de Lyon : en effet, dès 1908, le Pathé Grolée devient la première salle de cinéma permanente à proposer une soirée complète de cinéma. En 1976, la salle est reprise par le CNP jusqu’à sa fermeture en 2009. La Comédie Odéon ouvrira elle ses portes en 2012.

C’est il y a quelques mois que l’équipe de direction du théâtre a changé, avec une envie précise : ne plus proposer que de la comédie et du café théâtre mais aussi aller chercher ailleurs. Mais changer l’image d’une salle aussi bien identifiée (jusque dans son nom) n’est pas forcément une chose aisée. Pour cela, Julien Poncet et son équipe ont décidé de faire venir à Lyon des spectacles qui ont connu un certain succès à Paris et dans le monde francophone. Dont plusieurs ont remporté des Molière lors de la dernière cérémonie. Voici trois spectacles qui seront présentés en avril et qui ont grandement attisé note curiosité.

Djihad (du 4 au 8 avril 2017)

En voilà un thème casse-gueule. Ici, trois jeune bruxellois décident de partir au nom de leur religion en Syrie pour combattre aux côtés d’autres djihadistes. L’auteur Ismaël Saïdi a choisi l’angle de la comédie pour traiter de ce sujet délicat, et heureusement. L’humour est un très bon médium pour faire réfléchir et cette pièce en est une nouvelle illustration.

 

djihad-theatre-600x500

 

Djihad fait rire des clichés de toutes les religions, en levant le silence sur les tabous de chacun. Réelle catharsis, la pièce révèle sur scène nos angoisses les plus profondes, la peur de l’autre et ce qu’elle engendre.

Les chatouilles ou la danse de le colère
(du 12 au 15 avril 2017; Molière du Seul en Scène)

Sujet sensible, deuxième. Les Chatouilles, c’est l’histoire d’Odette, une petite fille de 8 ans dont le chemin n’aurait jamais dû croiser l’affection abusive d’un ami de ses parents. Pendant longtemps, Odette se tait et subit. La danse sera son salut et elle y trouvera un refuge. Auteur et interprète de ce spectacle, Andréa Bescond livre une performance époustouflante dans laquelle elle incarne tous les personnages qui ont compté dans sa construction de femme : sa mère, son père, sa professeur de danse, sa psy… Et quand les mots n’arrivent plus à dire l’horreur, c’est le corps qui prend la relève.

 

 

Rires, pleurs et danse sont au rendez-vous dans ce spectacle sublime mise en scène avec justesse par Éric Métayer. On parie que vous ne sortirez pas indifférent.

Dark Poe (du 25 au 27 avril 2017)

Auteur à part, Edgar Alla Poe constitue une occasion géniale de proposer des spectacles qui le sont tout autant. Et c’est ce que propose la Comédie Odéon et l’Arfi avec Dark Poe. Plongé dans le noir total, le public assiste à une lecture musicalisée d’une nouvelle extraordinaire d’Edgar Poe. La vue en moins, les autres sens s’aiguisent et sont sollicités de bien des manières…

 

 

Les musiques, les sons et les voix, acoustiques ou sonorisés, surviennent de n’importe quel endroit, de la scène comme des coulisses. Au loin, derrière le dernier rang ou dans le creux de l’oreille.

Pensé comme une bande-son de film, le spectacle comprend trois plans sonores qui coexistent : l’enregistrement d’un texte récité par Michael Lonsdale, un orchestre déambulatoire équipé de lunettes de vision nocturne et une partition électroacoustique. Pendant ce temps, dans la salle, circule un électron libre, trublion mobile et joueur de sons, de toucher et d’odeurs. On a hâte de découvrir ce projet ambitieux !


T'en veux plus?