Lettre d’amour à LYL Radio

Aujourd’hui on voulait dire ou même crier un JE T’AIME plein d’entrain et de gratitude à LYL Radio. Cela fait de longs mois maintenant qu’on suit les pérégrinations de l’équipe avec plus ou moins d’assiduité et il faut le reconnaître, la qualité du contenu proposé est de haute volée.

Si la présentation du projet est un peu trop savante pour nos cerveaux ramollis, nous nous contentons de piocher dans les émissions disponibles avec un plaisir non feint. Et puis après tout, puisque la musique est au centre du projet, on doit pas être trop loin du compte en ouvrant grand le cœur et les esgourdes.

LYL

Pourquoi écouter LYL alors me direz-vous? D’abord parce qu’elle met en avant les producteurs, disc jockeys et acteurs musicaux du coin et ça, c’est toujours cool. L’herbe est déjà super verte chez toi, sache-le jeune lyonnais. Ensuite parce qu’on y retrouve à la fois une grande diversité mais aussi une véritable cohérence. Diversité des invités et de leur backgrounds, mais aussi des contenus parfois à contre pied de ce qu’on leur connait. Cohérence dans les sets proposés qui posent une véritable ambiance et dans la découverte perpétuelle de gemmes probablement passées sous vos radars pour la plupart.

Du coup on peut retrouver à l’antenne aussi bien la clique de Groovedge que Lotfi, DJ P que Thomas B, ou encore Wild Aspect ou les Pilotwings. Et mille autres encore. Si certains nous servent les délices qu’on leur connait habituellement, d’autres se permettent des échappées belles et bienvenues. Le set de P Errine lors de la session #15 en est d’ailleurs un exemple magnifique.

Alors comme le disait un gars un peu gras mais sacrément doué “if you don’t know, now you know”.


T'en veux plus?