Paperboys. 2016-07-23T09:11:06Z http://paperboys.fr/feed/atom/ http://paperboys.fr/wp-content/uploads/2016/02/cropped-Logo_Site_copie-32x32.png Paper4dm1nistrator <![CDATA[MyProg Juin 2016]]> http://paperboys.fr/?p=4042 2016-06-14T08:19:26Z 2016-06-14T08:02:43Z pOSTER

S’il est originaire d’Avignon, Abys s’est par la suite installé dans notre bonne vieille capitale des Gaules. Issu du street art des années 80 et des débuts du mouvement hip-hop, ce graphiste-plasticien mélange les techniques et les médiums sans se fixer de barrières.

À l’image de son personnage fétiche, Mr Würst, qui se love, s’entremêle et tisse des liens, Abys est un véritable alchimiste, un créateur en mouvement, qui passe sans prévenir du graffiti au collage, du numérique à l’affiche.

abys.info | facebook.com/MrWurst.streetart

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[Lone – Levitate]]> http://paperboys.fr/?p=3954 2016-06-28T08:51:15Z 2016-06-10T08:18:22Z Lone est de retour et une fois de plus, de belle manière. Ave son sixième album aux allures de long EP (une grosse demi-heure au compteur), il navigue dans des eaux qui, sans nous perdre complètement, changent légèrement de d’habitude. Certes, on retrouve bien les synthés très rave à l’ancienne et les mélodies navigant entre l’entêtant ultra-rythmé et le calme atmosphérique.

lONE

Mais ce disque un peu bipolaire nous change surtout par des rythmiques auxquelles le briton ne nous avait pas habituées. Éloigné des beats house ou même hip-hop, on se prend de plein fouet, et ce dès l’ouverture, de gros breakbeats jungle de sale. Et ça, pour tout vous dire, on l’avait pas vraiment vu venir.

Et là vous me direz, c’est pas parce que c’est nouveau que c’est réussi. Oui en effet. C’est parce que c’est Lone que c’est réussi. On le sait, le mec a le sens des textures efficaces, paraissant rétro sans jamais sonner datées. Et quand il s’aventure sur ce terrain de jeu qui nous rend un brin nostalgique, qu’il actualise ce son-là, on est contents (même si on imagine que bien d’autres artistes moins connus ont déjà explorer ses terrains, mais on est pas spécialistes, que voulez-vous).

Les jeux sur les breaks sont au top, les plages atmosphériques qui nous permettent de respirer un coup sont bienvenues et le disque est finement équilibré. Un concentré de réussite avec cette petite prise de risque qui va bien. On le savait déjà mais Lone est un sacré talent.

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[La Taverne Gutenberg]]> http://paperboys.fr/?p=3944 2016-06-28T08:51:04Z 2016-06-08T09:54:17Z Par une belle matinée de printhiver, nouvelle saison 2.0, sur le dos de mon 49.9, je fais une halte à la Taverne Gutenberg, histoire de me rafraîchir le gosier avec un peu d’art. Je pousse la porte et pénètre dans l’antre en plein chantier. Accueilli chaleureusement, je sirote le verre que l’on m’offre quand débute la visite guidée.

Taverne 2

On m’explique que la taverne est née d’une envie de donner une place plus importante à l’art à Lyon en le rendant plus accessible à travers des expos, des concerts, des ateliers, des rencontres avec les artistes … L’équipe elle-même étant composée d’artistes (peintres, dessinateurs).

Installée dans un vieil immeuble du quartier de la Guillotière, cette galerie d’art urbain est un lieu vraiment unique dans la ville et vise à devenir « le socle d’un réseau artistique européen », avec toujours l’idée de rendre l’accès à l’art plus facile.

Pendant la visite, j’aperçois Henri, co-fondateur, qui gare sa Smart pour nous rejoindre à l’intérieur. Il dit s’être inspiré de son expérience parisienne au 59 Rivoli Aftersquat pour monter, avec Maïa (co-fondatrice donc), la Taverne Gutenberg à Lyon. Ils s’installent alors dans ce vieil immeuble rue de l’épée et inaugurent en octobre 2015 la taverne.

Taverne 1

Aujourd’hui, elle a déjà accueilli plus d’une centaine d’artistes et sait renouveler sa déco, à l’image de sa devanture qui change souvent. Capable de s’adapter et d’accueillir différents événements reconnus de Lyon, comme les Nuits Sonores, l’Original Festival ou, très bientôt, le Lyon BD Festival. Elle est en train de devenir un élément clé de la culture artistique lyonnaise.

C’est l’une des principales raisons pour lesquelles il faut soutenir la Taverne dans son projet de rénovation. Car pour assurer la sécurité des artistes intervenants et du public, il est impératif de rafistoler quelque peu le bâtiment hôte. C’est dans cette optique que le projet « Sauvez la Taverne » a été lancé sur Kiss Kiss Bank Bank, que l’on recommande vivement de soutenir.

Et c’est sur ces mots que Maia nous quittait pour aller adopter un chat.

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[Une Nuit Au Boxboys]]> http://paperboys.fr/?p=3748 2016-06-28T08:50:39Z 2016-05-17T16:15:19Z Je ne suis jamais allé au Boxboys. Et pourtant, j’y ai passé un nombre incommensurable de nuits. Et ce Boxboys là, je l’imagine comme un truc incroyable. Une jungle d’abord. Avec des animaux assez étranges. Certains sont un peu mangas et rigolos, d’autres plus dans style rétro, genre Rahan. La végétation y est omniprésente, touffue et très verte, et ces animaux sortent de derrière les fourrés en souriant ou avec un air énigmatique pour retourner se cacher ensuite. Et nous progressons dans ce monde humide sans vraiment comprendre ce qu’on fait là, en observant mais sans jamais interagir vraiment. Un peu comme une visite au zoo sauf que, sans doute, nous sommes les êtres observés.

Quand il ne s’agit pas d’une jungle, le Boxboys est un jeu vidéo aussi (pas un hasard). Avec pas mal de ninjas quand même, qui feraient irruption de tous côtés avec des envies de vous kicker la gueule. Et on tenterait de leur échapper en skate, dans un monde en 2D comme dans le jeu des Simpsons à l’époque. Avec un maître qui nous guiderait dans nos pensées ou alors en mode petit écureuil qui voguerait sur un nuage à nos côtés.

artworks-000136564707-vlbb9u-t500x500

Bref, des univers comme ça, un peu chelous, on pourrait en imaginer des tas à l’écoute de la musique des Pilotwings et de leur disque Une Nuit Au Boxboys sorti chez Macadam Mambo (avec un artwork des plus réussis). Le duo, composante majeure de l’équipe BFDM, est inclassable. Je ne saurais pas dire ce que j’écoute quand je fous leur disque sur la platine mais je peux juste vous dire que je l’ai écouté des dizaines de fois. Cela dit, si vous voulez en apprendre plus sur eux et rigoler un coup, vous pouvez lire cet interview.

Cerisier est comme ils le disent eux-même le « Hit des Clubs » (c’est le morceau du jeu vidéo Simpsons x Shinobe x Double Dragon). Fight For Your Brothers (entre autres) me rappelle inévitablement des morceaux de DJ Sprinkles en version légèrement lo-fi, avec toutes ces couches qui s’empilent et ses échos sur le piano. Le Strabisme de Richard est le morceau d’ouverture, celui sur laquelle on rentre dans la brume avant qu’elle ne se dissipe tout au long du morceau et que l’on puisse enfin découvrir où nous sommes.

Finalement, la face B nous décrit probablement plus fidèlement le Boxboys : un club où on danse (Dracaufeu) et où on baise dans les coins (Une Nuit Au Boxboys). Mais qui ressemblerait quand même fortement à une jungle ou à une rue pleine de gars prêts à se battre, y’a pas à chier.

Vous avez de la chance, vous pouvez faire comme moi et aller choper Chez Emile la deuxième fournée de vinyles. Ne passez pas à côté et suivez leurs prochaines sorties. Quant au label BFDM en général, on en reparlera sous peu mais vous pouvez déjà checker le live foudroyant et brutal de J-Zbel aux NS grâce à Arte.

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[Culottes Courtes – Mantra]]> http://paperboys.fr/?p=3720 2016-06-28T08:52:25Z 2016-05-16T14:09:46Z On voulait vous faire une petite brève sur les Culottes Courtes. Parce que voilà, en ce 16 mai ils sortent leur premier EP Mantra et que c’est bien foutu. Parce qu’on a là quatre chansons de pop en français de qualité. Alors bien sûr, ce n’est vraiment ce qu’on vous sert ici habituellement et tout n’est pas parfait dans ce disque, mais tout est assumé à fond, les mecs ont mis les pieds dans le plat et ça, ça nous a plu.

artworks-000159672607-goa4yr-t500x500

Et puis y’a de la variété là-dedans. Si Mantra se rapproche le plus des canons pop traditionnels, Palerme est une sacrée histoire parlée servie sur son instrumental doux mais qui monte en tension (comme on avait pu en entendre sur le morceau avec Segfault). La Montagne est une chanson folle où clairement le groupe s’est lâché sans imaginer de barrière. Quant à Janice, ha Janice… on vous laisse la découvrir tous seuls.

Voilà, laissez parler votre curiosité et propagez la bonne parole.

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[Illusio Music]]> http://paperboys.fr/?p=3511 2016-06-28T08:52:52Z 2016-05-10T18:10:10Z Faisons la connaissance d’un tout jeune label (né en 2016) de musique électronique crée par Tomalone, artiste dont on vous avait déjà parlé il y a un moment. Un petit focus histoire de découvrir les deux premiers EPs sortis jusqu’à maintenant. En espérant vous donner envie d’écouter la suite.

first_born

A tout seigneur, tout honneur, place au boss pour le premier né des projets du label. Avec le bien nommé First Born EP, on reprend là où on avait laissé Tomalone pour avancer un peu plus loin en sa compagnie. Les pistes explorées dans les quatre titres de l’EP ne sont pas forcément surprenantes si on connaissait déjà les travaux du bonhomme mais elles sont empruntées jusqu’au bout et avec conviction.

Le côté pop aérienne de The Way I Feel, la chanson de rap Nos Yeux Gonflés en compagnie des mecs doués de DFHDGB pour qui Tomalone avait déjà produit, le morceau plus abstract hip-hop Mammatus (qui porte le nom des ces incroyables nuages) : toutes ces directions, on savait Tomalone capable de les emprunter, mais en toute honnêteté, probablement pas avec tant de brio.

Cerise sur le gâteau, les remixes sont réussis et apportent une nouvelle lecture aux originaux (ce qui est rarement le cas hélas). Le cas le plus génial est sans doute le remix de Nos Yeux Gonflés qui retourne la ballade rap tristoune en gros morceau club a vous retourner les tympans. Un remix concocté par Sam Reid. Dont le premier projet constitue la deuxième sortie Illusio.

ILL002-Sam-Reid-Fool

Changement de registre avec cet EP Fool (dont les titres sont une flopée d’insultes : Fool, Dickhead, Dumbass, Idiot, rien que ça). Pas d’amuse-bouche ici mais plutôt 2 ou 3 shots de vodka pour commencer le repas. Gros kick, grosse boucle de synthé, grosses basses, on met quelques kopecks sur le fait que vous vous trémousserez allègrement sur les deux premiers tracks très club oscillant entre house et techno. Dumbass reste plutôt dansant et toujours frais tout en ralentissant le tempo tandis que le final Idiot apparaît un peu comme la belle redescente d’une soirée commencée vite et fort. Ce deuxième EP n’a pas la finesse des productions Tomalone et adopte un style beaucoup plus rentre-dedans. Deux salles, deux ambiances comme on dirait au Macumba.

Alors qu’une troisième sortie est imminente (quelques jours), on est assez impatient de savoir à quelle sauce on va être mangé cette fois-ci. Cela dit, tout cela ne nous en dira pas plus sur qui est ce fameux Sam Reid… On a bien une petite idée mais…

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[Pornographisme : Bible X]]> http://paperboys.fr/?p=3267 2016-06-28T08:53:32Z 2016-05-10T08:48:52Z Le nom peut en effrayer certains mais n’ayez crainte, le pornographisme n’a pas grand chose à voir avec la pornographie comme on l’entend aujourd’hui (désolé les gars, vous ne verrez ni belle paire de miches, ni jolis derrières).

Le projet

Le livre est un recueil d’affiches de films pornographiques (ou X pour ceux qui seraient sensibles avec le terme) ne « présentant aucune forme organique soumise au regard du lecteur ». L’idée, c’est de mettre en avant les titres des films et leurs typographies, souvent très drôles et pleines … de sens.

TOGIF12-1460403559

Ainsi, on replonge dans les années 75-85, période trouble pour le cinéma Olé Olé puisqu’après le retentissant succès du film Emmanuelle (sorti en 1974, le film attire près de 45 millions de spectateurs), le cinéma du sexe (ou le sexe au cinéma) explose littéralement ! Face à ça, Valéry Giscard d’Estaing, tout juste élu Président de la République (1974), décide, plutôt que de censurer, de taxer l’industrie pornographique. Il fait donc passer une loi en 1975 qui « prévoit une taxation plus lourde pour le cinéma porno que celle qui est prévue pour le cinéma dit traditionnel », entre autre.

Cette rigueur financière, obligeant les producteurs à se faire plus discrets, les pousse donc à redoubler d’ingéniosité pour mettre leurs films en avant. La volonté de braver les interdits étant encore plus forte qu’avant et portés par le frais succès d’Emmanuelle, les producteurs modifient leurs affiches en oubliant la mise en avant du corps de leurs actrices pour privilégier les titres en faisant usage de typographies pour le moins originales et très recherchées.

normal_frame-3-1460699086

Les auteurs

Mickaël Draï et Christophe Chelmis (Studio La Brèche, http://labrechestudio.fr/) sont à l’origine du projet, mais ne sont pas seuls dans cette aventure érotique :

  • Elsa et Aurélien (http://www.la-direction.fr/) : musiciens repentis, ils montent un studio de graphisme et ont notamment collaboré avec Le Sucre et Le Comœdia ;
  • Clarence Edgard-Rosa (pouletrotique.com) : ancienne journaliste chez Rue89 et les Inrocks (entre autres), elle écrit aujourd’hui, en plus d’avoir son blog, chez Elle et Causette (notamment) ;
  • Christophe Bier : historien du cinéma érotique et porno, en plus de ses activités de journaliste et de chroniqueur (Mauvais Genre, France Culture depuis 2000), il est également comédien de cinéma et de théâtre ;
  • Dalya Daoud (Rue89Lyon, http://www.rue89lyon.fr/author/dalya-daoud/) : ancienne journaliste pour la presse régionale, elle fonde en 2011 la version locale et lyonnaise de Rue89;
  • Stéphane Duchêne: chroniqueur culturel, journaliste musical et sportif (pour le Petit Bulletin et Lyon Capital), il paraît que c’est le moins porté sur la chose (le porno, hein) ;
  • Brice Domingues et Catherine Guiral (http://www.officeabc.cc/) : les deux typographes montent en 2008 leur propre studio et volent de leurs propres ailes.

Remontez le temps et revivez les meilleurs moments du cinéma pornographique de votre enfance à travers des affiches colorées de films X, diraient nos amis de chez HACHETTE. Nous, on vous conseille juste d’aller jeter un œil et de soutenir le projet qui nous a bien fait kiffer !

Video

normal_Orgie-nuptiale-1460971496

Faire un don sur KissKissBankBank | Suivre le projet sur Facebook

 

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[MyProg Mai 2016]]> http://paperboys.fr/?p=3496 2016-05-09T15:37:49Z 2016-05-09T14:25:01Z Poster

CHUFY, né à Genève le 24 novembre 1994, est diplômé d’un BTS en Design Graphique à Lyon en 2015.

Les rencontres qu’il a fait durant ses années d’études l’ont conduit à entamer une démarche plus artistique, et à commencer à former son propre style pictural. Ainsi, il développe ce style graphique et géométrique, qui joue avec des motifs abstraits en les contextualisant de manière à les rendre figuratifs.

CHUFY travaille sur le milieu urbain et l’architecture industrielle, il s’inspire du cubisme de Braque, ainsi que de certains autres artistes comme Vasarely, ou encore Le Piranèse pour créer ses paysage industriels.

Si vous en voulez plus, rendez-vous ici et là :

Site | Facebook

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[Les Tigres du Futur]]> http://paperboys.fr/?p=3195 2016-06-28T08:56:23Z 2016-04-26T07:50:45Z Les cousins Castagneri reviennent et on est très heureux qu’il ravivent l’œuvre de Jo-Bernard (a.k.a. Jo-Bé ou encore JBC). En effet, les Tigres du Futur viennent de sortir chez les Disques Castagneri leur deuxième volume de la collection Illusions Sonores. Comme le dit si bien la back cover (ou couverture de dos en français) du disque, « ce disque est destiné à faciliter le travail des illustrateurs sonores de radio, de télévision et de cinéma » et « peut être utilisé par les cinéastes amateurs, pour les projections privées ».

Alors bien sûr, on doute que ces morceaux puissent être utilisés pour illustrer le dernier reportage sur la primaire à droite (Go Nadine!) ou le prochain sujet sur les Seychelles de 50 Minutes Inside (en vérité, c’est très surfait). Par contre, si vous songez à monter un film avec des zombies, des ninjas, des motocyclettes, des manoirs, des fêtes foraines ou, plus préférablement tout cela à la fois, vous risquez d’y trouver deux ou trois perles qui vous iront à ravir.

Car voyez-vous, on est ici plutôt loin du lounge ou du beatmaking à la cool. Le programme est plus « Rock occulte », « Jerk punk psychotronique » ou encore « Twist sombre ». Vous semblez perdus… Et bien par exemple, l’histoire qui nous est comptée quant au morceau Les Prédateurs de l’Atlantide, qualifié de titre hard rock au tempo rapide, est la suivante : « tous les 666 ans, une horde d’amphibiens sanguinaires surgie du fond des océans sème la terreur et la désolation ». Pigé ?

De manière plus pragmatique, vous retrouverez sur ce disque des instruments de type batterie vénère, guitare rêche et orgues maléfique, jouant à des tempos variés allant de rapide à plutôt lent, et qui vous donneront probablement (mais on est jamais à l’abri que vous soyez un homme de marbre sans émotion voire même, pire, un vampire au sang glacé) envie de vous trémousser de manière plus ou moins facile à assumer en public.

Pour en savoir plus sur chacun des dix morceaux qui compose ce disque extraordinaire (tous écrit par Jo-Bé), on vous conseille d’aller lire le texte qui se situe ici.

Pour acheter le même disque vinyle orange méga-collector exclusif qu’on a en notre possession, tu peux cliquer ici. Mais en vrai, c’est mort laisse tomber, il est sold out. Lol maléfique sur toi.

Par contre, pour acheter le disque vinyle noir (celui que tout le monde a quoi) ou alors télécharger cette musique au format électronique digital, tu devras cliquer ici.

]]>
Paper4dm1nistrator <![CDATA[Green Daddy]]> http://paperboys.fr/?p=3168 2016-06-28T08:57:11Z 2016-04-21T15:25:35Z green_daddy

Wow, dis comme ça vous vous demandez sûrement un peu ce qui se passe. Bah nous aussi. Green Daddy sort en exclu son nouveau clip dans nos pages et on est bien contents. Pélo ici c’est Lyon (titre ô combien doux à nos oreilles) est le 1er titre de leur album qui sortira dans tout pile un mois. En effet, le 21 mai, ces tarés mélodiques sortent leur disque en grande pompe au Toï Toï en compagnie de Donk It et Shelter. Une fiesta qui s’annonce bien folle.

En attendant, on vous laisse déguster ce mélange hybride et indescriptible. #BriocheALaPraline #Quenelle #Velov #Pélo

Leur Site  |  Leur Facebook

]]>