Quand :
16 octobre 2017 @ 20 h 30 min
2017-10-16T20:30:00+02:00
2017-10-16T20:45:00+02:00
Où :
Le Sonic
4 Quai des Étroits
69005
Lyon
Coût :
9€
PHARMAKON + ... @ Le Sonic

PHARMAKON

 

A la ville, Margaret Chardiet est une adorable et timide blondinette qui, jusqu’à l’an passé, n’avait encore jamais vu « Star Wars » – et a trouvé le moyen de s’endormir quand on lui a offert l’occasion. A la scène, elle est une harpie blessée, gémissant et vociférant à s’en rompre les artères sur des tapis de textures grouillantes, de beats accablés et de saturations qui éffritent l’émail des dents. Un peu moins d’un an après un discret premier passage à Lyon (en tant que bassiste de Cheena, excellent groupe de garage à santiags s’il en est), cette performeuse de l’extrême qui fut révélée par une tournée avec les Swans revient avec un troisième album solo aussi anxiogène, abrupt et obsédé par le déclin de la chair que les précédents. Pas pour rien qu’elle est signée sur le même label que Blanck Mass.

 

 

 

THEOREME

 

« J’aurais peut-être dû me pencher sur le cas de la chanteuse Maïssa D plus tôt. Car sur son album sous le nom de Théorème qui parait cette semaine chez Bruit Direct Disques, on y retrouve ce sens de la bizarrerie qui caractérisait les premiers morceaux de Sida, mais cette fois déployé de manière moins sauvage, plus insidieuse, ce qui rajoute à la fois à sa douce étrangeté et à son caractère tellement anguleux et qu’il en devient presque frondeur. Avec une morgue détachée qui n’est pas sans évoquer la dernière franche réussite de l’underground hexagonale qu’est le maxi de Nina Harker , l’album de Théorème L’appel du Midi à midi Pile tourne tellement en ce moment dans le casque que je me demande sérieusement si on ne tient pas là l’un des disques de rock français les plus infectieux entendus depuis longtemps. »