Quand :
10 juin 2017 @ 19 h 00 min
2017-06-10T19:00:00+02:00
2017-06-10T19:15:00+02:00
Où :
Nuits de Fourvière
Théâtre de la Renaissance (Oullins)
Coût :
28,50-33€
DEMONS @ Nuits de Fourvière
Carte Blanche à Lorraine de Sagazan

Démons & Une Maison de Poupée

d’après Démons de Lars Norén et Une maison de poupée d’Henrik Ibsen

Lorraine de Sagazan a mis en scène deux textes qu’elle a librement adaptés. Deux premiers spectacles fulgurants et justes. Fulgurants parce que son équipe d’acteurs y brillent de leur jeu brut, inspiré et précis. Justes, car elle parle avec la plus grande simplicité de choses qui la touchent, des choses de notre temps, être une femme, s’abandonner à un homme, faire couple, aimer, être aimée… Elle est issue du Studio d’Asnières et a assisté Thomas Ostermeier sur Le Mariage de Maria Braun. Pour dessiner son portrait nous avons choisi de présenter ses deux spectacles.

Démons
Au fond c’est une banale histoire entre un homme et une femme. Murés. Dans l’appartement qu’ils avaient pourtant choisi pour être au monde ; à deux. Et puis le temps. Maintenant, il faudrait sortir d’ici. Plus de force ?! Ou bien c’est qu’ils s’aiment. Je ne sais plus. Ils frappent et se débattent. Pour créer du mouvement. Pour se sentir vivants. C’est d’un ordinaire. Si, si je vous assure. C’est vraiment dégueulasse.
En adaptant Démons, je cherche à retrouver l’essence et la nécessité de la parole de Norèn aujourd’hui. Je crois que c’est une erreur de croire à l’objectivité d’un texte et de vouloir en faire une explication. Tout le monde, pendant la représentation, en est l’interprète potentiel, guidé par le metteur en scène qui est le premier interprète. Il faut inventer sa vérité. Ce qui m’intéresse ce n’est pas d’être un témoin historique mais un témoin du vivant, du rapport entre les hommes. Pour chercher à faire résonner l’émotion et la violence qui se dégagent du texte. Le théâtre est un art au présent. Lorraine de Sagazan

Une maison de poupée
Nora aime profondément son mari qui l’aime en retour. Un couple moderne. Des gens libres. Nora a été engagée comme juriste dans une grande banque d’affaires il y a deux ans après une période très difficile, la fermeté de son caractère et la rectitude de sa vie ont tendance à gêner et attiser les jalousies. Torvald, licencié depuis peu, tente de se reconvertir sans gloire à une carrière d’artiste. Et il y a ce secret qu’il dévoile à une vieille amie de passage : il y a quelques années, il a sauvé la vie de Nora, dit-il …
Je voudrais donc grâce à cette adaptation de Maison de Poupée, et en proposant une inversion réécrite des rôles de Nora et Torvald créer de nouveau le choc qu’ont ressenti les spectateurs à l’époque d’Ibsen en parlant de notre société occidentale et permettre ainsi une véritable réflexion et remise en question sur notre liberté. Je veux parler de la difficulté pour les êtres d’aujourd’hui à faire des choix qu’ils assumeront pleinement et de l’injustice et de la violence des nouveaux cadres qui nous étouffent toujours. Les débats incroyablement virulents qui sont apparus récemment à propos des études de genre par exemple m’ont profondément interpellée et inspirée à ce sujet. Le couple doit être libre de s’aimer librement d’un amour libéré. Tant que l’être ne sera pas libre, le couple sera voué à l’échec. Lorraine de Sagazan

Déroulé : Le billet inclut la représentation des deux spectacles et le repas. Un repas sera servi à l’entracte après la représentation de Démons.