En voulant ne pas faire de favoritisme, on en oublie de parler de nos potes, de ceux dont on défend les projets au quotidien. Impossible de cacher, avec Lumbago, mon intimité presque polissonne (Dieu que c’est bon de faire une interview en string). Le duo Lumbago, c’est Clem et Alexis, deux perles humaines et musicales : un lyonnais associé à un dijonnais, un dose de moutarde sur la quenelle. Avec eux, pas de doute, la musique c’est Ka sa yé misyé bobo dans la peau. Les deux ninjas ont la réputation d’une bibliothèque sonore. Un track, un tube, une sortie, leurs oreilles se dressent sur un bon beat, surtout quand il s’agit de breaks, leur péché mignon. Minimalistes de formation, leur génération leur permet de combiner les genres et de traverser les deux mondes avec finesse. James Dean Brown, Francesco Del Garda, Lowris, Etienne, combinés à des artistes plus frais comme Markus Sommer, Solidwood, Riccardo ou Gab Jr, voilà ce qu’on retrouve chez Lumbago. Des mélanges qui fonctionnent et qui laminent à vue d’oeil la gomme de mes Huaraches. Less talk & more dance : ce vendredi au Terminal.

 

 

 

 

 

Ça à du bon d’être privilégiée, comme ça on écoute en exclu un track de la troisième sortie du label prévue pour septembre. Surprise !

 

1DSC_528YY4TDSC_52956 copyDSC_5295 copuyDSC_5295 copyDSC_55295 copy



T'en veux plus?